Cette semaine est déjà bien remplie et nous ne sommes que mercredi ! Eric a traité les huîtres collectées dans les casiers et les ortacs des baies de Hamble et Langstone, ainsi que les huîtres de la piscine de l’IMS et les huîtres sauvages du Pacifique. Ces huîtres sont traitées de deux manières différentes : 15 d’entre elles sont prélevées de leur coquille et lyophilisées pour l’analyse CHN et les 30 autres sont traitées pour l’analyse de la reproduction. Nous prélevons des échantillons de branchies, une coupe transversale des gonades et un sous-échantillon de l’extrémité de la gonade, pour mieux comprendre les processus de reproduction des huîtres autochtones et celles du Pacifique et la manière dont leurs cycles correspondent aux cycles saisonniers. Ces échantillons sont en cours de fixation et vont être expédiés à nos partenaires français de l’UCN. Nous espérons avoir des données intéressantes à analyser en septembre.

En plus du traitement des huîtres, Andy et moi sommes allés dans les vasières pour prélever des échantillons du dépôt d’algues. Nous étudions les variations mensuelles de la biomasse (poids sec et humide) sur une période d’un an. Heureusement, ce mois-ci, nous n’avons pas eu besoin de prélever les échantillons saisonniers, ce qui nous a permis de passer moins de temps à laver et à tamiser le dépôt d’algues !

Demain, nous serons avec le capitaine de port à Langstone pour remettre en place la sonde qui a recueilli des données environnementales, notamment la température de surface de la mer, le pH, la turbidité et les niveaux de nitrate. Nous nous rendons également aux ortacs pour remettre en place notre bouée qui s’était détachée, nous l’avions déployée 24 heures avant une grosse tempête ; nous allons aussi contrôler les huîtres dans ces systèmes, les nettoyer et vérifier les éventuelles mortalités. Cela nous donnera également une bonne idée de la distance à parcourir en kayak lorsque nous devrons effectuer les collectes le mois prochain, ce sera un bon entraînement, et au moins nous avons un peu de soleil en ce moment.

Enfin, nous avons également marqué nos 8 zones pour les travaux d’enlèvement du dépôt d’algues qui doivent avoir lieu dans quelques semaines. Eric a perfectionné ses compétences en matière de marche dans la boue en utilisant les « mudders » et nous avons bien surveillé les zones pour nous assurer qu’elles ne seront pas affectées par les bateaux qui y sont présents. Nous avons également été rejoints par un huîtrier très curieux et bruyant qui semble avoir élu domicile sur le toit d’un des bâtiments de l’Université. Je vais essayer de prendre une photo la prochaine fois qu’il s’y trouve. Comme je l’ai dit, la semaine a été assez chargée, mais c’est la « haute saison » des travaux sur le terrain et j’ai beaucoup de chance d’avoir un travail aussi diversifié que passionnant !

Je vous contacte la semaine prochaine avec un nouveau bilan de la situation, car nous observons les oiseaux et prélevons des échantillons pour les travaux d’enlèvement. Je vous souhaite une bonne semaine, Zoe