Cette semaine, Aleor nous présente certains des travaux expérimentaux qui présentent un intérêt non discutable. Aleor vient de terminer une série de travaux expérimentaux sur la culture de l'algue palmaria en système de touffes d’algues en suspension. L'expérience portait sur la capacité de biorémédiation de cette algue, à savoir, sa capacité de consommation d’éléments tels que les nitrates présents dans l'eau. C’est véritablement étonnant que ces algues captent naturellement les nutriments présents dans l'eau grâce à la photosynthèse. Dans son écloserie, Aleor a mis en place un système de culture de la palmaria appelé « free-floating », une technique consistant à fixer et à laisser pousser l’appareil végétatif de petites touffes d'algues.

Culture de l'algue palmaria en bassins (crédit : ALEOR) 

Le système se compose de 6 bassins de culture contenant tous la même quantité d'algues. Ces 6 bassins sont approvisionnés en eau de mer par un système de pompe et des nutriments sont ajoutés dans seulement 3 d’entre eux. Ce système permet d’effectuer la comparaison de l'absorption des éléments par rapport à leur disponibilité. Des échantillons d'algues ont été prélevés à différents moments de la semaine, puis envoyés aux partenaires du projet à l'Université de Caen pour être analysés.

(Crédit : Stéphanie Lemesle, Université de Caen)

(Crédit : Stéphanie Lemesle, Université de Caen)

De plus, toutes les deux semaines, les algues de chaque bassin sont pesées pour déterminer leur biomasse en poids frais. Ces valeurs permettent d’établir un rapport entre l'absorption des éléments et la croissance de la biomasse des algues. L'Université de Caen collecte également des mesures d'algues à l'aide d'un fluorimètre PAM (modulation d'amplitude d'impulsions) afin de suivre l'évolution de l'activité photosynthétique des algues en effectuant la mesure de la fluorescence de la chlorophylle. Il s’agit d’un instrument à haute sensibilité permettant de mesurer des concentrations de chlorophylle aussi faibles que 1 μg/l.

Le premier et le dernier jour de l'expérience, des échantillons d'algues sont collectés et séchés. Ces échantillons sont envoyés à l'Université de Portsmouth qui effectue l’analyse des tissus (étude des taux d'azote, de phosphate et de carbone).

Aleor va poursuivre ces travaux expérimentaux avec de nouvelles espèces d'algues, restez à l'écoute !

Merci Inès (Société Aleor)

Mesures avec le fluorimètre PAM (Crédit : ALEOR) 

Mesures avec le fluorimètre PAM (Crédit : ALEOR) 

Séchage d'échantillons d'algues (Crédit : ALEOR) 

Séchage d'échantillons d'algues (Crédit : ALEOR) 

⏰ À vos agendas ! ⏰RaNTrans organise un atelier à @portsmouthuni les 3 et 4 novembre 2022. Vous voulez en savoir plus ? Inscrivez-vous ici, - https://rantransproject.com/rantrans-workshop/ (en anglais) pour recevoir plus d’informations

Consultez également nos derniers tweets https://twitter.com/ProjectRaNTrans/status/1512395527828213769 (en anglais)