Arrivée d’échantillons d’huîtres à l’Université de Caen Normandie – UCN

Beaucoup de nouveauté ! Il est temps de vous donner enfin quelques nouvelles de notre WP4 ! Les activités étaient relativement calmes jusqu’ici car nous attendions les échantillons d’huîtres en provenance d’Angleterre. Maintenant que nous avons reçu les premières livraisons d’échantillons dans de la carboglace grâce aux efforts de Zoe, il reste encore beaucoup d'étapes intéressantes à franchir !
Céline Renault, étudiante en Master Sciences de la mer, nous a rejoints le 17 janvier pour un stage de 6 mois. Elle sera chargée des méthodologies moléculaires et histologiques. Au cours du mois, nous avons reçu des lots d’échantillons chaque semaine et nous disposons maintenant de tous les échantillons. Dans un premier temps, nous les avons triés puis nous avons commencé à broyer les échantillons dans l’azote liquide. Nous sommes actuellement en train d’extraire l’ARN et l’ADN génomique. Nous croisons les doigts et espérons éviter tout problème de dégradation de l’ARN. Nous allons ensuite mesurer l’expression des gènes ciblés par qPCR. En même temps, nous avons pu accéder aux banques génétiques de Olie. Nous avons analysé ces séquences pour identifier certains gènes cibles et conçu les amorces pour ces gènes chez Ostrea edulis. Nous vous tiendrons informés de l’avancée de nos expériences. Nous attendons avec impatience les premiers résultats que nous partagerons avec vous !

Les activités d’UCN dans les zones d’étude de la Baie des Veys et de la Baie de Seine consistent également à surveiller les zones intertidales de ces estuaires ostréicoles (environ 10 200 t de stock actuel). Ces zones sont fortement impactées par les éléments nutritifs présents dans les intrants d’eau douce, qui provoquent une eutrophisation et l’échouage de grands dépôts d’algues (varech/goémon) sur les plages de sable et de sédiment, ainsi qu’une dégradation de l’habitat naturel.

Ulva lacinulata à Holes Bay Poole Harbour – Université de Bournemouth

Les choses sont devenues assez intéressantes à Bournemouth car nous avons commencé à recevoir les données des fournisseurs qui ont traité nos échantillons d’algues et de sédiments benthiques prélevés au cours de la saison d’activités sur le terrain en 2022. Annesia a également pu présenter les résultats du projet à la British Phycological Society à Swansea (Pays de Galles). Ce fut une excellente occasion de rencontrer d’autres scientifiques qui étudient les algues et de partager nos données.

Nous avons également lancé l’analyse des données recueillies par notre sonde de qualité de l’eau, déployée dans la baie de Poole Harbour au début du projet, ce qui nous donnera un excellent aperçu de ce qu’il s’y est passé ; et une fois que nous serons en mesure d’analyser les données, nous pourrons constater l’impact des marées, des précipitations et autres intrants sur ces données environnementales.
Enfin, nous avons confirmé que nous disposons de données recueillies toutes les 15 minutes sur plus d’une année complète grâce à notre sonde multiparamètres HL7, déployée à Poole Harbour (Holes Bay) où nous surveillons activement les concentrations de nitrates. La saison de surveillance 2021 a donné des résultats intéressants sur les variations mensuelles qui vont être étudiées plus en détail afin d’expliquer l’influence des précipitations, des rivières et des marées. En 2022, notre travail consistera à poursuivre le suivi à l’aide d’unités multiparamètres (sondes de nitrates) et à analyser les influences des précipitations et des débits fluviaux sur les concentrations en nitrates.

Cartographie satellitaire du tapis algal à La Baie des Veys et Holes Bay – ARGANS

La détection automatique des dépôts d’algues sur l’estran à partir de l’imagerie satellite haute résolution a été mise en place cet été sur les 4 sites d’étude. Les algorithmes développés par ARGANS-FR à partir de données des satellites Sentinel-2 A et B (ESA/Copernicus) permettent d’estimer la couverture algale sur l’estran avec une résolution spatiale de 10 mètres. Les résultats sont fournis aux partenaires sous la forme de cartes présentant les différents types de végétation détectés avec un code couleur. La détection de la couverture des herbiers et des prés-salés a été réalisée sur des images prise en hiver, en l’absence d’algues vertes. La détection des dépôts d’algues vertes est réalisée quotidiennement sur toutes les nouvelles images reçues. Les images présentées ici sont des exemples de détections réalisées sur les quatre sites durant l’été 2021. Les retours d’expériences des mesures réalisées durant cet été sur le terrain permettront de valider les algorithmes de détection et de les améliorer, le cas échéant. En plus des données de terrain, l’achat d’images à très haute résolution spatiale (3 mètres) a été réalisé pour avoir une autre validation des algorithmes précédemment établis.

« Afin de détecter les dépôts d’algues vertes dans les vasières, ARGANS a utilisé des images spatiales haute résolution des satellites Sentinel-2A et Sentinel-2B de l’ESA. Grâce à cette résolution de 10 mètres, ARGANS développe actuellement un algorithme qui détecte la position des dépôts d’algues vertes dans les vasières et autres types de végétation au niveau du Trieux, dans la Baie des Veys, à Langstone Harbour et Holes Bay.

Modélisation hydrodynamique et spatiale de la biomasse du tapis algal – Cefas

Identifier et comprendre les habitats propices au développement des algues est un enjeu important pour le CEFAS. À Langstone Harbour et Poole Harbour, des données historiques sur l’ampleur des algues ont été rassemblées par l’Environment Agency. Ces données ont permis à l’équipe de commencer à développer des modèles de biomasse hydrodynamiques et spatiaux.

La simulation montre les résultats du modèle à Poole Harbour.

Les flux hydrodynamiques sont entraînés par la force des marées et des rivières. Partant de concentrations initiales nulles, des charges nutritives provenant des principales rivières se surimposent dans le milieu et les résultats montrent l’accumulation des concentrations d’éléments nutritifs à Poole Harbour sur 14 jours.
Le modèle donne également des estimations des contraintes du lit et des informations sur les inondations intertidales, qui seront utilisées ultérieurement dans le projet pour tenter de prédire la survenue des dépôts de macroalgues.

Ce projet dure depuis maintenant deux ans et dès que nous pourrons intégrer les résultats recueillis par nos partenaires, il nous sera possible d’établir avec plus de confiance les modèles hydrodynamiques spatiaux des algues.

Apport d’azote à la vasière de Ledano et biomasse du tapis algal – CEVA

CEVA – image acquise dans le cadre d’un programme financé par l’Agence de l’Eau Loire Bretagne (Apports continentaux d’azote dans l’estuaire du Trieux)

CEVA a été occupé toute l’année, à prélever des échantillons saisonniers et mensuels dans la vasière de Ledano. Une année entière d’échantillons a été envoyée pour analyse génétique, CHN et sédimentaire et nous avons hâte de recevoir les résultats ! D’ici cet été, nous prévoyons des travaux de ramassage qui permettront d’envisager des interventions directes afin de réduire les dépôts d’algues amassés au niveau du Trieux.

Travailler avec les parties prenantes pour des communications de projet proportionnelles – Natural England

L’équipe Thames Solent de Natural England continue de collaborer étroitement avec les parties prenantes ayant un intérêt dans ce projet. Le projet suscite l’intérêt des producteurs d’algues et de coquillages, des compagnies des eaux, de Rivers Trust, des groupes de partenariats côtiers et des autorités locales.

Lors de réunions et de conférences récentes, les parties prenantes ont eu la possibilité de parler du projet et de la manière dont il contribue à leurs intérêts, allant de la culture d’algues marines et d’huîtres à la fixation du carbone et d’autres éléments nutritifs susceptibles d’être utilisés pour le commerce ou la compensation dans les programmes de neutralité carbone.

L’utilisation de vers marins « engraissés » sur des dépôts d’algues et les extraits de composés biochimiques d’algues sont également au centre des préoccupations de nos parties prenantes. L’amélioration de la qualité de l’eau et la création d’outils de cartographie interactifs en ligne font aussi partie des résultats prévus du projet, ainsi que de nombreux autres détails qui pourraient vous être utiles.

We are looking forward to hosting public workshops in autumn 2022.
Pour toute question, n’hésitez pas à nous contacter.

Échantillonnage mensuel et culture d'algues préparations – UoP Université de Portsmouth

Nous avons été relativement occupés à Portsmouth avec les échantillonnages mensuels dans les vasières, la préparation des huîtres à envoyer en France, la formation sur les marchandises dangereuses, l’analyse des données sur les nitrates, les analyses de données diverses et les contrôles fréquents de la sonde dans le port.

Afin d’acheminer les huîtres en France, Zoe a dû passer un examen de trois heures pour expédier les échantillons préparés par Eric et stockés dans de l’éthanol. Bonne nouvelle : ils sont enfin arrivés en France ! Le travail a également débuté pour l’analyse des données de notre échantillonnage saisonnier, notamment en examinant les concentrations de nitrate dans le tissu des huîtres et l’impact de la densité du dépôt d’algues sur les communautés benthiques trouvées dans les sédiments. Nous examinons également les données génétiques que nous avons récupérées afin d’identifier les différentes espèces présentes dans le dépôt au fur et à mesure de son développement au fil de l’année.