Quelle semaine ! Vendredi, la tempête Eunice s’est abattue sur le nord-ouest de l’Europe avec des vitesses de vents records atteignant jusqu’à 196 km/h sur l’Ile de Wight. La tempête Eunice, qui s’est formée dans la zone centrale de l’Atlantique et a été propulsée des Açores vers l’Europe par un jet-stream virulent, elle a déclenché plusieurs alertes météorologiques rouges, de niveau maximal, et plusieurs milliers de maisons ont été privées d’électricité et endommagées. Malheureusement, plusieurs personnes ont aussi perdu la vie et nos pensées vont à leurs familles.

Le projet RaNTrans lui-même n’en est pas sorti indemne, l’équipe de l’Université de Portsmouth est sortie aujourd’hui pour examiner les expériences déployées dans la baie afin de voir si rien n’avait été perdu. Heureusement, les huîtres semblent avoir survécu au pire, et les mesures que nous avions mises en place pour éviter les pertes pendant les tempêtes semblent avoir bien fonctionné.

Notre sonde à nitrates a eu moins de chance, puisque si la sonde en elle-même et le panneau solaire ont tout juste survécu à la force d’Eunice, le boîtier contenant l’unité d’alimentation et les accessoires a été perdu. Même les chaînes utilisées n’ont pas pu résister à l’intensité de la tempête. Des travaux sont en cours pour réparer l’équipement et le rendre à nouveau opérationnel. Heureusement, des données ont été téléchargées jusqu’à midi le jour de la tempête, ce qui nous a permis d’obtenir quelques données au milieu du chaos ! Mais les dégâts sur le boîtier de la sonde ne sont pas des phénomènes isolés puisque plusieurs bateaux se sont détachés de leur amarre et parfois même retournés !

Ceci dit, si vous trouvez un boîtier en plastique noir dans la baie de Langstone, veuillez contacter notre équipe. Soit par e-mail à Andrew.vanderschatteolivier@port.ac.uk ou zoe.morrall@port.ac.uk. Andrew.vanderschatteolivier@port.ac.uk or zoe.morrall@port.ac.uk.