Partners within the French (Channel Manche) England region

Localisation des partenaires sur la région France Angleterre (Manche) (voir ci-dessous)

Le projet RaNTrans comprend neuf partenaires du Royaume-Uni et de France, le chef de file étant l'Université de Portsmouth au Royaume-Uni.

  1. Université de Portsmouth
  2. Centre d’Étude et de Valorisation des Algues (CEVA)
  3. Centre for Environment, Fisheries and Aquaculture Science (CEFAS)
  4. Université de Bournemouth
  5. ARGANS
  6. Université de Caen Normandie
  7. Université de Bretagne Occidentale
  8. Natural England
  9. Aléor
University of Portsmouth (UoP)
Visiter le site web

1

Université de Portsmouth (UoP)

Basée à l'Institute of Marine Science, l'UoP est le Chef de file du projet RaNTrans. L’UoP bénéficie d’une localisation parfaite car l'un des sites de ramassage se trouve pratiquement devant sa porte, ce qui est idéal pour ramener rapidement des échantillons au laboratoire.

L’UoP est impliquée dans tous les aspects du projet, du ramassage du dépôt d’algues à la gestion du projet et à la communication.

Centre d'Étude et de Valorisation des Algues (CEVA)
Visiter le site web

2

Centre d’Étude et de Valorisation des Algues (CEVA)

Le CEVA est le seul centre européen dédié à la recherche et à l'exploitation des algues marines, il se porte garant de la transmission des connaissances scientifiques à l'industrie.

Le CEVA apportera son expertise dans la mise en place d'équipements de ramassage et de technologies de culture des algues. Le CEVA dispose également d'une connaissance approfondie des proliférations d'algues vertes (marées vertes), et pourra fournir des cartographies issues de photos aériennes et hyperspectrales, d’intérêt pour tous les aspects du projet.

Centre for Environment, Fisheries and Aquaculture Science (CEFAS)
Visiter le site web

3

Centre for Environment, Fisheries and Aquaculture Science (CEFAS)

Le CEFAS a une expérience significative dans le développement de modèles locaux et 3D de prolifération des algues phytoplanctoniques côtières et cette expérience permettra de générer des modèles de prédiction des dépôts d’algues en ligne pour aider à identifier les facteurs locaux en relation avec le dépôt d’algues pour pouvoir mettre en place les futures mesures de contrôle.

Bournemouth University
Visiter le site web

4

Université de Bournemouth

Avec un site de recherche à Poole, l'Université de Bournemouth est idéalement située pour prendre part à ce projet. L'expertise de Bournemouth comprend le ramassage des dépôt d’algues et l'identification ultérieure des espèces. Elle possède également une expertise dans l'évaluation des perturbations des écosystèmes marins, ce qui correspond parfaitement au cadre du projet.

ARGANS
Visiter le site web

5

ARGANS

ARGANS est un spécialiste de l'observation de la Terre par satellite et son expertise sera utile pour aider à créer des outils de simulation du dépôt d’algues. ARGANS est également impliqué dans la génération de données sur lesquelles s’appuient la création des cartes interactives à l'échelle du site, de la région et de la FMA.

Université de Caen Normandie (UCN)
Visiter le site web

6

Université de Caen Normandie (UCN)

L'UCN est impliquée dans un certain nombre de résultats du projet et elle établira une collaboration avec les Universités de Portsmouth, de Bournemouth et le CEVA pour analyser les ensembles de données actuelles et antérieures et également en vue d’identifier les espèces qui constituent le dépôt d’algues. L’UCN sera également active dans le cadre du ramassage du dépôt d’algues sur un site local en France et l’évaluation de l'impact de ce ramassage sur les sédiments, les espèces benthiques et les oiseaux.

Université de Bretagne Occidentale (UBO)
Visiter le site web

7

Université de Bretagne Occidentale (UBO)

Les dépôt d’algues sont composés de nombreuses espèces différentes d'algues vertes et ils constituent donc une source potentielle de nouvelles substances chimiques bioactives qui ont des fonctions bénéfiques pour les populations humaines. L’expertise de l’UBO sera utilisée pour extraire, purifier et caractériser ces nouvelles substances chimiques provenant des espèces constituant le dépôt d’algues collectées par les autres partenaires du projet.

Natural England
Visiter le site web

8

Natural England

Natural England joue un rôle primordial dans la diffusion des connaissances et les leçons à tirer du projet puisque cet organisme est responsable de la communication relative au projet.

Natural England sera également responsable des évaluations réglementaires tout au long du projet en collaboration avec les organismes concernés en France et au Royaume-Uni.

Aleor
Visiter le site web

9

Aléor

Avec plus de 10 ans d'expérience, Aléor a développé une expertise significative dans la culture des algues et est, dans ce secteur, un leader européen.

Aléor identifiera et sélectionnera les meilleures espèces pour le projet, puis participera et conseillera sur les méthodes de culture permettant d’obtenir les meilleurs rendements. L'expérience d'Aléor sera également mise à profit pour interpréter la législation en termes de culture, de récolte ou d'accès pour l’élargissement des activités qui aura lieu à la suite du projet.